La Nation - Hebdomadaire Algérien

Numéro 101

Edition du 01 au 07 Mai 2013



Arguments et Analyses.

Robert Fisk
Mardi 6 Septembre 2011

Robert Fisk (The Independant) : l'Algérie envoie un message à l'Ouest en prenant la progéniture de Kadhafi
Le voisin pense que la révolution libyenne a obtenu l'assistance Occidentale parce que la terre est si riche en pétrole



Arguments et Analyses.
Quand l'Émir du Qatar a  pris l’avion  pour voir le Président Abdelaziz Bouteflika de l'Algérie tôt cet été, il avait un message à  transmettre : n'aidez pas le régime de Kadhafi. Autrement dit, ne remplacez pas  les blindés du dictateur détruits par l’OTAN  par des chars identiques et des transporteurs de personnel  provenant de l'armée algérienne. L’on dit que -  cela signifie de très bonnes sources militaires arabes disent - que M. Bouteflika, presque autant une façade pour les autorités militaires en Algérie  que M. Assad  l’est pour le parti  Baath à Damas, a donné toutes les promesses nécessaires et les a ensuite rompues. Beaucoup  de blindés  de désert de fabrication russe de Kadhafi semblent  être neufs; ils n'ont  pas obtenu leur éclat impeccable  en ayant pourri dans le désert pendant les cinq dernières  années.
Le rôle du Qatar dans  le conflit libyen reste une des histoires   non racontées de la guerre -  il y avait des drapeaux Qatari  agités sur  la Place des Martyrs à Tripoli la semaine dernière – mais le rôle de l'Algérie aussi. Les Arabes n'ont pas été étonnés que tant de membres  de la famille de Kadhafi  se soient montrés en Algérie cette semaine. Pendant des années, les Algériens ont soutenu la politique indépendante  - bien que folle – de Kadhafi parce que leur propre histoire leur a appris à ne jamais accepter les ordres de l'étranger. Dès le moment  où les Français - occupants, colonisateurs  et persécuteurs de l'Algérie pendant 132 ans - la Libye bombardée, la lutte du régime de Kadhafi pour survivre est devenue une reconstitution de la bataille de 1954-62 du FLN Algérien pour la liberté contre l'autorité française. Si les Libyens ont été privés de livres d'histoire scolaires sérieux pendant plus de quatre décennies, ils ne connaissent  les douleurs de leur pays que trop bien. Parce que le Fezzan, les déserts pierreux et les montagnes au sud des villes côtières, ont été occupés par des troupes françaises longtemps après la Seconde guerre mondiale pour protéger la frontière de l'Algérie - alors toujours faisant  partie de l'empire français. La frontière aride entre la Libye et l'Algérie a été une  piste des contrebandiers pendant des siècles. Le transport de la famille de Kadhafi en exil une opération militaire majeure.
En effet, c'était typique du ministère des Affaires Etrangères algérien  d’annoncer la présence de la famille de Kadhafi sur le sol algérien. Les Algériens aiment montrer à l'Ouest - particulièrement  aux Français - leur liberté, la confiance sacrée de la nation  algérienne, endommagée dans le soulèvement Islamiste 1990-98, ne va pas être négociée pour des faveurs Occidentales.
"... il y a des contacts plus sombres, plus sanglants entre les services de sécurité des deux pays, qui ont utilisé la torture, la mise à mort politique et le massacre pour affirmer leur volonté sur leur peuple; les Algériens ont plusieurs fois transmis le fruit de leur expérience " anti-terroriste " aux  mukhabarat de Kadhafi. Le récit algérien a contenu plus de bains de sang - 150,000 morts, surtout des civils, se  mesure à peine aux tortures et assassinats moins nombreux   dans la Libye de Kadhafi - mais les deux gouvernements savaient que conserver le pouvoir signifiait  exercer un pouvoir épouvantable. En plus, l'Algérie n'a pas l'intention d'être une deuxième Libye. Le pays est plus libre et marginalement plus démocratique qu’il ne l’était dans les terribles années 1990. Mais il croit – non sans raison - que la révolution libyenne a obtenu l'assistance Occidentale parce que la terre de Kadhafi est si riche en pétrole. L'Algérie elle-même possède les huitièmes réserves de gaz naturel dans le monde et est le quatrième plus grand  exportateur  de gaz. Au-dessous de son désert gisent 12.5 milliards de réserves de barils de pétrole et 27 pour cent des exportations pétrolières actuelles sont achetés par les États-Unis. Les Algériens sont bien conscients que si l'exportation nationale de la Libye était des pommes de terre, l'Ouest n’aurait pas  plus intervenu qu’il n’aurait envahi l'Irak si la ressource principale de Saddam Hussein avait été l'asperge. Donc si quelqu'un d'autre défie la l'autorité du pouvoir, il ne va pas s'effondrer dans un printemps "démocratique". L’accueil de  la femme de Kadhafi et de sa progéniture était un geste  s’adressant plus à l'Ouest qu'au reste  de l'élite du tyran en Libye. "

Traduit de l'Anglais pour La Nation par Hadj Ben



Edito | Conjoncture | Monde | Contributions | Billet | Dossier | Entretien | Soutien | أقلام عربية | Mémoire | وجهة نظر | Vidéos








LATUFF CARTOONS

Vidéos à la Une
Contributions
Abdelkader MOUSSAOUI | 02/05/2013 | 807 vues
00000  (0 vote)
Contributions
FATEH AGRANE | 01/05/2013 | 956 vues
00000  (0 vote)
Contributions
John Space | 09/04/2013 | 1270 vues
00000  (0 vote)
Contributions
Alterinfo | 24/10/2012 | 909 vues
00000  (0 vote)
Contributions
Bao | 16/10/2012 | 1104 vues
00000  (0 vote)
1 sur 4

Derniers tweets

Météo fournie par DzMeteo.com